HydroCool | Paris installe des distributeurs de gel hydroalcoolique
15457
post-template-default,single,single-post,postid-15457,single-format-standard,theme-bridge,bridge-core-2.2.1,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,columns-4,qode-theme-ver-20.8,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-26
deconfinement paris

Paris va installer du gel hydroalcoolique dans les lieux publics et les écoles

Paris va équiper les lieux publics, les écoles et les bouches de métro de distributeurs de gel hydroalcoolique pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, qui a déjà provoqué la mort de 19.300 personnes en France, annonce la maire de la ville, Anne Hidalgo.À lire aussi : Déconfinement: en première ligne, les maires s’inquiètent

Dans un entretien publié samedi par le Journal du Dimanche, elle explique également que l’obligation de porter un masque aux heures de pointe dans les métros et les RER lui semble «vraiment nécessaire». «Une discussion est en cours avec le préfet de région et la présidente du conseil régional d’Île-de-France, Valérie Pécresse. J’imagine mal que le port du masque ne soit pas une évidence pour se protéger et protéger les autres», ajoute Anne Hidalgo.

Des «masques en tissu, homologués, lavables» seront par ailleurs distribués gratuitement aux Parisiens, poursuit Anne Hidalgo, ajoutant que les 500.000 premiers seront disponibles d’ici la fin du mois et qu’ils seraient «prioritairement distribués aux plus fragiles». «À la mi-mai, tous les Parisiens pourront être équipés. C’est une dépense que nous inscrivons à la charge de la Ville, de l’ordre de trois millions d’euros», dit la maire de Paris.

S’agissant du gel hydroalcoolique, elle précise que la municipalité va travailler avec l’entreprise JCDecaux pour installer des distributeurs dans les rues, sur les abribus, les kiosques. «La Ville assurera la diffusion de gel, gratuitement, dans les lieux publics, les stades, les piscines, les écoles et les crèches.»

Voir l’article dans Le Figaro ici

No Comments

Post A Comment